indien esprit (1)

Ce qui va suivre ne peut vraiment être compris que par ceux qui connaissent mon histoire ; y compris dès qui m'ont condamné, fustigé, insulté parce que, du fond de mon désespoir et de mon gouffre, j'ai refusé la pompe à insuline et même l'insuline qu'on a voulu m'imposer il y a à peu près cinq piges.
Je ne suis marginal que parce que j'ai voulu suivre une autre route que celle que suivent les brave gens persuadés de tout ce qu'on leur a raconté.
Que ne m'a-t-on fustigé d'avoir essayé au peril certes d'une vie qu'on nous confisque de plus en plus, et que je revendique être ma propriété seule. A l'heure de la liberté d'insulter érigée en liberté d'expression, votre corps est la propriété du corps médical au service des bénéfices des actionnaires des labos. Cinq piges que je devrais être sous pompe à insuline. Cinq piges que je devrais bouffer les pissenlits par la racine oui ! Cinq piges que j'ai pris le chemin d'une alternative qui sera un jour l'objet d'un bouquin en création. J'étais un cas lourd, très lourd. Mes potes qui suivent mes blogs et réseaux depuis plus de cinq ans le savent parce qu'ils connaissent le scénar.

chene3

Mon âme n'appartient pas à ce monde et quelque part je me fiche de vivre ou mourir puisque de toute façon je ne verrai jamais fleurir les graines que j'ai essayé de semer. Je suis trop petit pour ça. Mais ça m'amuse de relever aussi ce défi. Au stade de diabète où je suis sensé être d’après la science, aucune de mes plaies ne devrait cicatriser. Pourtant, je m'éborgne en moyenne trois fois par semaine depuis qu'on m'a amputé d'un doigt à cause d'un putain de panaris. Mais voilà, suite à ça j'ai envoyé tout chier et me suis confié aux plantes, huiles essentielles et autres « charlataneries »... Et des panaris, je m'en suis fait plusieurs. Alors je vous fait un topo vite fait sur le dernier. Les photos datent. Jusqu'ici, seule Lauren, sur FB, était rencardée ; elle avait eu ça en avant première. Ça fait plusieurs semaines maintenant que j'ai décrété mon dernier panaris guéri. Comme quoi, les images le révèlent, quand je me démerde tout seul, j'ai pas besoin d'amputation. Je parle de mon pouce... J'aurais pu aussi parler de mes guibolles... Mais ça, bien que ça aie deux ans, j'attendrais. Parce que la petite brochure que j'ai pondue il y a de long mois va être réécrite et complétée... Patience.  

doigt (7)

Ca a commencé comme ça. Vous allez me dire que c'est du chiqué, moi je vous dis que j'ose pas trop vous montrer combien c'était moche. Je me souviens des hurlements des lecteurs lors du premier ; ce qui me valut des soutiens mais aussi tant de reproches.

pas bo

doigt_mercredi18

doigt

Ca a évolué doucement, tout doucement. Ah, c'est sur que ça va moins vite qu'un coup de tranchoir dans un hosto. Ce qu'il faut c'est contrôler le développement jour après jour. Et ne pas omettre ses remèdes tant spécifiquement à ça que par rapport au diabète lui-même. Je souligne qu'aucun allopathe ne me suit, de près ou de loin, même ma copine infirmière ne me donne pas signe de vie. Je me traite uniquement par naturopathie pour autant que mes recettes de sorcier primitif et aliéné (selon les dogmes en vigueur) puissent mériter ce titre. 

perce

Un jour, on se dit que c'est mûr alors on t'y fout un grand coup de surin et à défaut d'être beau on s'aperçoit vite que c'est en bonne voie et qu'on souffre pas. En fait, sérieux : faut désinfecter aux HE tous les jours et même plusieurs fois par jour au début. Pure, oui, sinon ça marche pas. J'ai aussi une tisane anti-infection radicale mais je ne dirais pas ici de quoi il s'agit.

gueri

Pis voilà, un jours ça guéri. Banal pour un type normal, mais moi je suis ni normal, ni banal. Tout le monde qui me côtoie sait que j'ai un diabète qui initialement frisait les 400 mg/dL ~ 22,2 mmol/L à jeun.  Ca paniquait les toubibs qui s'imaginaient qu'en essayant de me terroriser ils me feraient me soumettre. C'est mal me connaître. Plus tu essaies de me contraindre, de m'effrayer, plus je me rebelle. Et si face à un toubib je ruse parce que j'ai pas le choix, face à un voyou avenue 4 oeils ça devient très craignos. Mon attitude varie en dépit des circonstances, mais parce qu'on a trop essayé de me museler, dès mon plus jeune âge, je reste intérieurement rebelle. Quand je ferme ma gueule, que je n'ai pas l'air de réagir, c'est là justement que je suis le plus ombrageux intérieurement relativement à ceux qui croient me contraindre. J'attends mon heure et j'agis. Je viens encore une fois de le prouver. Je suis sensé ne pas cicatriser, je suis sensé me décomposer à petit feu parce qu'on prétends que je ne me soigne pas. Bon, ben ça mets du temps hein ? Physiquement, je fais beaucoup plus qu'il y a 5 piges... En prime je n'ai plus de polypes, plus de tendinites non plus... Comme quoi mes conneries, ça me réussi pas trop mal. Par contre, le fait que je reprenne du poil de la bête et que je doive me démener pour survivre dans notre situation désargentée, ça fait que je délaisse un chouïa mes blogs. Mais bon, de toute façon, ça sert pas bezef à grand chose. C'est juste un prout dans le vide histoire de faire un bras d'honneur à tous les emmanchés qui m'ont moqué, vilipendé ou snobé.

miam (2)

Ah, au fait, pour conclure... Dois-je vous dire que je bouffe à nouveau du sucre. Raisonnablement s'entend. Mais en dépit des affirmations des somités du sujet, et des diabétiques eux-mêmes ; ceux de mon niveau, je puis bouffer un Paris-Brest sans tomber dans les pommes ; et rentrer chez moi sans me perdre, seul et à pinces. Les jours de fête, quand on me fait un beau cadeau, je suis à même de le déguster sans dommage. Photo contractuelle ci-dessus. Oui, les deux étaient pour ma tronche à l'issue d'un repas copieux de fête payé par les tickets resto offerts par une personne généreuse. Les supermarchés à Niort refusant de dire quels produits peuvent être payés avec, t'es pratiquement obligé de faire 50 euros de courses pour tomber sur les produits qui seront accepté en caisse ; c'est la surprise et ça varie ; et encore ça ne recouvre pas toujours. Quand t'as que dix balles et des tickets resto, ben tu optes pour la cafèt, en particulier si c'est jour de liesse.

IMG-20150203-02017