cabas maiJe vois tout un tas de gnaulus qui vénèrent la différence d'âge de Macron avec sa femme ; le critiquer c'est être facho, misogyne etc... Bon, ben je vais vous dire : y'a beaucoup moins de différence entre ma mère et moi qu'entre eux. Que ce soit Trump et sa gamine ou Macron et sa vioque, moi ça me choque ! J'aurais refusé un tel scénario. Déjà que j'ai failli tout annuler pour dix piges dans mon propre cas ! Mais j'ai fait la même connerie que mon dabe, avec cette différence que j'étais majeur depuis longtemps puisque c'était ma deuxième union et que la première n'avait qu'un an d'écart.
Pour moi, ce jeu là est une violation de la loi naturelle ; pas seulement une question morale.
Quand c'est un musulman qui fait le coup, un torrent de haine se déverse sur les médias sociaux, dans la presse, les réseaux militants etc... Mais parce que c'est Macron ou Trump, alors là faut virer sa cuti !! Hé bien non ! J'ai hésité à l'écrire parce que je sais qu'on m'étrillera encore...
Quand j'ai épousé ma moitié, je l'ai prévenue que je serais un vieux foutu et décati quand elle serait encore pimpante... Ça se vérifie aujourd'hui !! Elle risque fort de morfler bientôt, quand je rendrai mon âme au diable. Mais Macron, à moins de prendre une balle perdue, il souffrira encore plus. Parce que j'avais pas quinze piges, moi, quand je me suis apparié. Âge où je doute qu'on soit à même de tout appréhender librement ; et c'est un mec qui a pris sa famille en charge à 16 piges qui vous cause ; un rôle d'adulte accompli ! Ça change beaucoup de choses. En toutes choses il faut considérer la fin, disait La Fontaine ; et cette sagesse manque à beaucoup. Parce qu'on ne fait pas l'effort de maîtriser ses sentiments, on fait des conneries.
Imaginez que si je pense à ça, c'est aussi parce que c'est la fête des mères.
J'y pense forcément à ma mère à qui je passerai un coup de biniou tout à l'heure, avec angoisse d'ailleurs ; parce qu'elle me le dit :
« T'es aussi vieux que moi »... Vu nos états de santé respectifs, y'a du vrai ! Pensez qu'elle n'était pas majeure quand elle m'a pondu... Dans la douleur, comme disent les évangiles... A un degré qu'on se demande ce qu'elle avait fait pour mériter ça ! Je suis né mort, prématuré et rabougri, à la maison... Enfin, je raconte pas en détail, j'ai déjà fait.
Mais justement ; comment pourrais-je vivre une vie maritale avec quelqu'un plus vieux que ma mathouse, hein ?
Par ailleurs, je pense qu'avant de se marier, faut avoir un minimum de maturité, et donc d'expérience à apporter à l'autre. Autrefois on bossait à 12-14 piges. Ce fut le cas de mes dabes... Même moi j'ai bossé très tôt par rapport à la génération Macron. De toute façon, je me suis mis spontanément au travail, dans le travail des récoltes, dès l'âge de trois ans. Je faisais pas grand chose, j'étais content de ramasser une poignée de patates, mais c'était spontané, personne ne me forçait. Une manière de m'occuper parce que je me faisais chier à jouer avec des bouts de bois et des petits cailloux.

clef coeur

Ces couples où y'en a un qui pourrait être le géniteur de l'autre ; que ce soit en Hindouisme, Islam ou Athéisme, c'est du kif à mes yeux : Un désordre de la nature. Un adulte ne doit pas se retrouver materné, sauf à être invalide à un degré plus ou moins avancé...
Bon, avec Macron, on aura au moins un point positif : paraît qu'il serait fidèle, aurait dit sa femme dans une interview ; ça nous changera de l'autre mollasson qui se tirait en loucedé, la nuit, en mobylette et en cachette, comme un ado fugueur et récalcitrant, pour aller courir jupon. Ça faisait vraiment pitoyable ! Digne d'un beauf de comptoir à la trogne fluorescente. Pas reluisant pour notre image. Reste que cette France n'est plus qu'un tissus de décors, un musée de pacotille, où tout repère est consumé. Je ne me sens plus chez moi dans ce pays où j'agonise lentement. Pas à cause des étrangers, à cause des indigènes eux-mêmes ; les gaulois de souche.
Et s'il n'y avait que ça...
De nos jours, tout ce qui est jouissif est vertu, et pendant qu'on brûle la chandelle par les deux bouts et qu'on dilapide, d'autres crèvent des retombées et dégats ,  collatéraux de notre gabegie. Je viens d'aprendre que le G7, Trump y compris, qui se prétendait contre, va engager la lutte contre tout protectionisme, consciencieusement ; ce qui engage à poursuivre la destruction des fournisseurs afin de ruiner leurs marchés et populations ; et donc mettre le monde en coupe réglée... Cela va de pair avec la destruction de tout repère traditionnel. Mais ce serait trop long de vous l'expliquer et n'y comprendriez rien. Votre haine va toujours à la victime ; ces pauvres hères naufragés sur leurs radeaux de la méduse..; Jamais aux actionnaires d'Areva, aux politburos des réseaux, au prêt à penser et à consommer... Vous vous croyez "progressistes" quand vous n'êtes que des moutons. Vous répètez ce qui est "à la mode", comme en 1793, les suiveurs de la Révolution se croyaient vertueux et dans le bon chemin parce qu'ils addhéraient sans réserve. Aujourd'hui, les historiens sérieux se demandent bien pourquoi on a guillotiné Louis ; les monarchies constitutionnelles ne vivant pas plus mal que nous, et constatent quel génocide fratricide, au nom de la Fraternité, cela a été ; muselant toute manière de pensée au nom de la Liberté. Force est aussi de constater que l'Egalité n'est pas nécessairement l'équité. Egalité jamais atteinte du reste, mais qui revient à demander à une tortue et un kangourou de grimper au même baobab. L'équité c'est "de chacun selon ses moyens à chacun selon ses besoins", et cela en respectant l'ordre naturel sans lequel on prends le chemin des ruines. L'Occident, comme jadis la Grèce, s'y empêtre les pinceaux.

CARTE_FRANCE_mai_2818670905_10213109690206046_7370289651675032520_nNDLR : la première image  est faite à partir d'un cabas trouvé à trainer sur un dépot sauvage ; j'ai rajouté le coeur. La 2° ,ce sont des clefs qui trainent dans un tiroir. La 3° un montage à partir d'une capture d'écran (la nufragée) et d'une vieille carte que j'ai trafiquée. La dernière vient de FB