bandeau2012

Il y a trois ans mon défunt blog Mikaël 2012 rendait compte régulièrement de mon état de santé ; je venais d'être collé à l'hosto de force pour un simple panaris ; ce que j'ai vécu comme une incarcération. Je me suis affranchi péniblement de cette tutelle et en dépit des pronostics alarmistes me suis débrouillé avec des moyens parallèles, alternatifs et même totalement en marge. Pour le moment je suis toujours vivant alors que j'avais trois mois à vivre soi-disant. Et j'ai comme l'impression que ça risque de durer longtemps, sauf si les zombies ou les gros cochons me zigouillent avant.
Les publications relatives à mon aventure de santé ; qui n'était pas la première ; me valurent des soutiens moraux, et même pécuniers de certains, mais aussi beaucoup d'insultes et d'agressions dont un nombre important furent censurées. Il était inutile de discuter avec les détenteurs de certitudes. Ce fut pour cela que je retirai les articles de la circulation tout en en conservant des copies PDF. Je les ai toujours. Aujourd'hui j'ai réuni les principaux dans un PDF consultable en ligne par tous. Mais parce que ça me coûte cher, comme n'importe quel lecteur pourra s'en rendre compte, j'ai décidé que ce ne serait pas gratuit. En contrepartie j'y révèle, à la fin, mes méthodes naturelles pour vaincre à la fois le diabète et le staphylocoque doré. Il ne faut pas prendre cela pour un avis médical, juste un compte rendu de mon aventure et des recettes auxquelles j'ai recouru. Il y aura encore de sombres crétins pour venir me traiter de tous les noms. Ces derniers ne recevront même pas de réponse et seront traités comme des spams, immédiatement bloqués. Je n'autorise personne à venir diriger ma vie. Vous la prenez comme elle est ou vous m'ignorez mais vos tentatives de mainmise ou d'humiliation n'ont pas leur place dans ma vie.

trefle1

Au cours de mes derniers déboires, lorsque mon précédent PC rendit l'âme, j'expliquais sur le net que je n'avais pas les moyens d'en payer un autre en raison de ma situation sociale due à ma maladie. La réalité c'est que, en France, lorsque vous n'êtes pas formaté dans les clous, on vous rejette de partout, y compris de la sécurité sociale. Les labos refusent même de faire les analyse auxquelles, en tant que malade, vous avez droit. Je n'existe donc plus depuis cette aventure et vivote comme je peux sans voler personne. Ce sont des écolos sincères qui m'ont payé le présent ordi, ou tout au moins des sympathisants de ma cause. A tous j'ai offert un authentique trèfle à quatre feuilles et un talisman de ma confection. Dans le commerce c'est pas donné ces trucs là, et c'est rarement fait avec le cœur hein ?
Ma situation est donc l’immédiate conséquence du choix que j'ai fait de défier l'ordre établi. J'étais déjà en partie sur la touche ; dès lors qu'on a décrété que j'étais condamné et incurable, j'ai décidé que vivre ou mourir, déçu que je le suis de la vie et de l'humain, n'avait strictement aucune importance. Je n'ai testé ma méthode de prophylaxie ( Je ne me soigne pas vous diront les toubibs et leurs adorateurs, tous héritiers de Pétain qui interdit l'herboristerie) que pour faire plaisir à une petite poignée d'ami(e)s et à ma chérie. Puis je me suis pris au jeu, j'ai trouvé vachement marrant de voir la tête éberluée de mon infirmier (par exemple) de me voir toujours debout. Et m'amuse de l'hosto qui s'imagine toujours me voir revenir...
Je n'en suis pourtant pas à mon coup d'essai ! Quelques années plus tôt je suis entré dans le même hosto où j'ai vraiment été considéré comme une merde, en même temps que mon conseiller clientèle banque ; « détail » important ; avec qui je m'entendais bien du reste. Nous souffrions tous les deux du même mal : des calculs rénaux au même stade de développement. Nous nous sommes croisés dans les couloirs, au cours des examens... Moi on m'a renvoyé chez moi , à pied, sous antalgiques pour me rappeler huit jours après. Lui il se sont dépêché d'essayer de les dissoudre. Lors de mon retour à l'hosto, ils n'ont pas retrouvé mes calculs... Ils ont mis ça sur le compte de la nature. Le problème est que j'en ai eu d'autres depuis et que je les ai toujours fait passer... Encore une recette zarbi mais qui n'est évidemment pas dans ma brochure sur le diabète. Mon conseiller clientèle, lui, il a fait plusieurs retours à l'hosto, de plus en plus fréquents... La dernière fois que nous nous sommes vus il n'avait plus qu'un demi-rein... Il a préféré rentrer dans sa Bretagne natale pour y attendre la fin. Moi ça fait quelques années que je n'ai plus eu de calculs...
Comme quoi vous voyez : j'suis un récidiviste. Si je vous racontais toute ma vie vous comprendriez que je suis vraiment à part. Je fais une petite allusion à quelques déboires de santé en fin de brochure...

J'ai plus de chance de mourir du cancer, comme tout le monde, ou zigouillé par une bande de zombies, que du diabète ou des calculs, voire du staphylocoque doré ou du tétanos.
En prime, depuis que j'applique ma méthode de résistance au staphylo ; que je décrit aussi ; je n'ai plus ni rhume ni grippe, moi qui chopais auparavant systématiquement tous les sales crobes de proximité et m'en tapais des fièvres de cheval !

 

chaudron_1

Voilà donc, pour en savoir plus, procurez-vous ma brochure : c'est simple, il suffit d'une carte bancaire, de cliquer ci-dessous sur le lien paypal, et dès que vous aurez payé un basculement de page vous donnera le lien PDF qui devrait s'ouvrir. En cas de dysfonctionnement merci de me prévenir par le lien « contact » sous la bannière du blog. La somme est fixe : 10 €, vous ne pouvez la modifier sur ce bouton contact précis. Ceux qui voudraient soutenir mon combat par ailleurs ont un lien dans la colonne de droite où la somme n'est pas fixée d'avance. En cas d’annulation de votre commande de brochure vous êtes renvoyé sur la page d'accueil du blog, c'est simple. Ensuite, vous pouvez enregistrer le fichier et le conserver, le transmettre, peu m'importe. Ma tronche est dedans, vous aurez du mal, sauf à le réécrire, à la faire passer pour votre œuvre... D'autant que j'ai les pages que je n'ai pas voulu inclure, les témoins et le dossier médical qui pourrait vous confondre. Une histoire extraordinaire.Un vécu incroyable avec photos preuves, relations en situation réelle. Les deux parties n'ont pas été écrites en même temps, comme vous le verrez vous mêmes...
A vot' bon cœur m'sieurs-dames, c'est par ici que ça se passe :