09 avril 2018

Notre cœur en langueur

C'est beau la charité non ? Je parlais de racines chrétiennes, dans mon précédent papier ; enfin ce que certains nomment ainsi. Je vais vous dire, il y a tellement de suffisance chez nombre de croyants, qui ne donneraient pas deux balles à un miséreux mais s'empressent de lui faire la morale, que je suis à peu près convaincu que Jésus, s'il les rencontrait, leur referait le coup de l'étrillage d'échine aux marchands du Temple Sur ce, je vous colle quelques conversations catholiques à méditer dans la droite ligne de ce que je... [Lire la suite]
Posté par Mikael3300 à 22:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

07 avril 2018

Nos racines vermoulues

  Voltaire, père spirituel de l’athéisme bien plus que Descartes, et maître à penser du gauchisme d'aujourd'hui (entre autres) ; croyait dur comme fer en une manne de bonheur universel que devait répandre les physiciens, les chimistes et les économistes, lorsque, ayant enfin affranchi les peuples des « superstitions », leurs découvertes ouvrant aux marchands et aux financiers des horizons illimités, aucun règlement despotique ne viendrait plus entraver le génie civilisateur. On a vu où ça nous a mené ces... [Lire la suite]
25 juillet 2017

Un crime pour l'homme, un martyr pour l'humanité...

On a qualifié de terroriste un crime sordide et crapuleux ; comme si une agression, un braquage, n’était pas, TOUJOURS, un passage sans fin de terreur. La confrontation à la mort est d'ailleurs aussi un moment de terreur ; surtout celle de l'autre d'ailleurs. J'avais 8 ans quand j'ai vu mourir pour la première fois un enfant sous mes yeux. Bref moment d’épouvante qui me poursuit encore aujourd'hui et m'a fait prendre conscience brutalement et trop tôt de la fragilité de la vie, avec tout ce que ça comporte de relativisation... [Lire la suite]
28 mai 2017

Humeur matrimoniale

Je vois tout un tas de gnaulus qui vénèrent la différence d'âge de Macron avec sa femme ; le critiquer c'est être facho, misogyne etc... Bon, ben je vais vous dire : y'a beaucoup moins de différence entre ma mère et moi qu'entre eux. Que ce soit Trump et sa gamine ou Macron et sa vioque, moi ça me choque ! J'aurais refusé un tel scénario. Déjà que j'ai failli tout annuler pour dix piges dans mon propre cas ! Mais j'ai fait la même connerie que mon dabe, avec cette différence que j'étais majeur depuis longtemps... [Lire la suite]
21 mai 2017

Un peu de cuisine

Macron s'en va-t-en guerreMarmiton, Marmiton, croquemitaine,Macron s'en va-t-en guerreNe sait quand s'arrêtera (bis)Il s'arrêtera-z-au DiableMarmiton, Marmiton, croquemitaineIl s'arrêtera-z-au DiableOu quand on s'ra ruinés (bis)Ruinés on l'est déjàMarmiton, Marmiton, croquemitaine,Reste à savoir quand va s'arrêter (bis) Premier acte s'empresse à Berlin où Hollande avait préparé le terrain la veille ou l'avant-veille... Capture d'écran ci-dessus du 8 mai au soir. Deuxième acte ; engage son command car dans les traces de Gouda. ... [Lire la suite]
30 avril 2017

Merci papa.

Chevalier sans terre ; don qui rote (pète et pue) combattit des moulins à vent en croyant bâtir des châteaux en Espagne ; idiot utile des causes perdues ; voici venu une aube blême qui donne des envies de se noyer en bière à défaut de s'y coucher, ou l'inverse, c'est selon. La sinistre farce est en train de se refermer sur ceux là même qui ont utilisé les idiots utiles que sont tous les Don Quichotte des causes perdues pour en construire les assises où ils seront jugés. Depuis que le singe s'est fait homme, on brasse la... [Lire la suite]

28 avril 2017

Faillite finale

Ahaswerus (1), au cœur du triangle des Bermudes préfabriqué par les médias qui vous ont formatés, cingle vers l'île du docteur Moreau(2),cet enfer qu'il prends pour un havre de sauvetage. Comme si, dans un pays où la ségrégation est omniprésente, faire barrage à la sorcière allait nous sauver de ce qui anime la plupart des cœurs. On peut s'étonner à bon droit que les situations de 2002 et d'aujourd'hui ; qui sont en réalité très différentes ; ne se soient pas produites d'autres fois.Mon fils, qui est noir, me parlait du... [Lire la suite]
27 avril 2017

En marche, vous avez dit en marche ?

Non, monsieur Macron, nous n'avons pas eu besoin de vous pour nous mettre en marche. Depuis qu'un singe s'est dressé sur ses pattes de derrière pour jeter une pierre à Abel, nous marchons. Nous vivions bien peinardement auprès de l'arbre et le serpent est venu susurrer des paroles doucereuses, puis le pourvoyeur de nourriture, l'agriculteur, s'est vu insulté dans ses offrandes de légumes qu'il avait mis tant d'amour et de sueur à produire ; alors il a voulu se venger du pasteur dont les bêtes mangeaient ses productions et, puni,... [Lire la suite]
24 avril 2017

UBERISATION

Si l'upérisation des denrées c'est leur mise en conserve par dénaturation, son équivalent pour les hommes c'est l'ubérisation. L'ubérisation du travail c'est le mépris de l'homme, du pays, de ses valeurs, et du travail Et comme par hasard, au lendemain du premier tour, l'action d'UBER, soutien à Macron, monte en flèche. Entre la peste et le choléra, entre la vérole et la chtouille, on l'a bien profond. Il est vrai que le choix était cornélien, je vous l'accorde ! Il eût fallu s'afranchir du lavage de cerveau télévisé... Ce qui... [Lire la suite]
24 avril 2017

Place au terrain

Quatre cavaliers de l'Apocalypse, comme je les percevais, et la démonstration des limites du système électoral tel qu'il est qui en résulte. J'étais contre le principe des primaires et j'avais raison : il a accouché de canards boiteux. Le reste résulte du traitement inégal des médias en fonction de l'importance qu'ils accordent aux candidats. A leurs yeux, seuls ceux qui ont des financiers derrière eux valent quelque chose. D'où un quarteron de pignoufs emplumés ; le reste résulte de la haine au quotidien qui nourrit les... [Lire la suite]