bateau2 Ahaswerus (1), au cœur du triangle des Bermudes préfabriqué par les médias qui vous ont formatés, cingle vers l'île du docteur Moreau(2),cet enfer qu'il prends pour un havre de sauvetage. Comme si, dans un pays où la ségrégation est omniprésente, faire barrage à la sorcière allait nous sauver de ce qui anime la plupart des cœurs.
On peut s'étonner à bon droit que les situations de 2002 et d'aujourd'hui ; qui sont en réalité très différentes ; ne se soient pas produites d'autres fois.
Mon fils, qui est noir, me parlait du racisme et de la ségrégation dont il était l'objet, à Niort, ville « socialiste » où le FN avait à l'époque une portion congrue dans les urnes. Il ne voulait pas que je m'en mêle, craignant des représailles encore pires. Il n'osait même pas en causer à sa mère, sachant qu'elle aurait été plus difficile à brider que moi.
Un exemple parmi des milliers en France. Révélateur de l'état d'esprit des français. Ce dont je vous parle aujourd’hui a plus de dix ans. Alors aujourd'hui, j'ose à peine imaginer ce qui se passe... Je visite des forums, en particulier celui de Yahoo, je sais ce que j'y lis. L'autre soir je suis attiré par la photo d'une horde de migrants naufragés sur un radeau de fortune. Il était question de gens qui s’étaient noyés. Les commentaires traduisaient carrément de l'exultation ! J'ai pleuré...
Ça fait longtemps que ça dure ce cirque. Il y a plusieurs années, j'ai été censuré par la Nouvelle République parce que je l'avais évoqué.
Pourtant Yahoo publie en tête de l'espace commentaires :
« Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo.
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre. »... Mais ça sert à rien, ils laissent faire.
Il y a des lois, des cadres juridiques, qui ne demandent qu'à être appliqués.
Toute la France n'est pas Yahoo, et Mme Le Pen devra tout de même se mesurer à une magistrature pas nécessairement acquise à sa botte, non plus que l'assemblée nationale... Si toutefois il y en a une … Certains articles de la constitution, comme l'article 16, lui permettant de la court-circuiter.
Les soulèvement populaires, les émeutes, seront alors les réponses populaires d'une foule qui ne sait jamais agir intelligemment.
Les grandes manifs n'ont jamais servies, même quand elles se passaient dans le calme. J'étais à Vierzon et à Paname en soutien à Malik Oussekine (1986) ; j'étais à Strasbourg il y a 20 ans, et tant d'autres qui n'ont servi à rien ! Ça fait quarante piges que j'ai pris conscience du problème, et finalement je vois l'aboutissement.
Où étiez vous, vous qui pleurez aujourd'hui ? Vous me faites marrer ! Je me souviens des insultes que j’ai prises pour mes prises de position. Exactement comme pour l'écologie. J'ai même été sacqué professionnellement à cause de ça. Alors vous me faites chier, voilà !

pirate

De toute façon, la ségrégation, elle existera tout autant avec Macron ; son programme, écrit par le transhumaniste Attali ne présage rien de bon. Attali c'est l’Attila des valeurs qui ont fait notre Histoire ; mais vous n'en n'avez pas conscience. Les pauvres, comme moi, vont en prendre plein la gueule, dans un cas comme l'autre.
La haine du petit est de toute façon installée dans les esprits. Des niortais avaient lus que je bouffais en partie grâce à des sacs remboursables trouvés à traîner ; du coup le magasin a pris des mesures contre nous ! Faut pas qu'un pauvre se face dix balles en loucedé, sinon sanction. J’avais déjà eu des ennuis l'année dernière ; contrôle fiscal... Ils ont échoué parce que je suis moyennement intelligent. Alors là, on frappe à la source d’approvisionnement, carrément. Macron c'est ça à la puissance cent.
Ne parlons pas des programmes économiques de l'un et de l'autre qui sont deux faillites différentes dans des pays dont les forces vives, jusqu'aux clubs de foot, appartiennent à l'étranger. Ni des programmes écologiques, dans une biosphère de toute façon en train de crever.
Personnellement, j'ai tout à perdre dans votre partie de poker. Je viens de vivre un mois à coups de miracles ; au pris de terribles souffrances d'ailleurs. Pas plus tard qu'hier, j'étais chez une dame qui m'a donné deux ou trois boites de conserve. Il a fallu qu'elle m'aide à me redresser et mette mon sac sur mes épaules ! J'ai fait deux cent mètres et j'ai appelé ma chérie, j'arrivais pas à rentrer. C'est dire où j'en suis... Alors bon, ça va quoi, pour moi c'est la fin. Je me suis battu pour des idées pendant quarante piges, mais on s'est gourés de méthode. Le problème est que vous n'en prenez pas conscience. En conséquence, démerdez vous ! Marre ! J'ai trop donné pour rien. Que je vote blanc ou noir je serai le niqué de l'histoire, de toute façon. Sur un bateau il n'y a qu'une corde, et vous êtes en train de la dérouler...
Au clair de la lune, mon ami barjo, prête moi ta plume, pour écrire un mot d'adieu, mon escarcelle est morte, et je n'aurais bientôt ni feu ni lieu...

(1) Le juif errant

(2) Ce roman « L'île du Dr Moreau », 1896, préfigure déjà les délires transhumanistes dans sa dimension « manipulation du vivant ».


LUNE 2804_avril_B2