15_08_13-b 022

Déjà pour bien commencer la journée, voilà où j'étais à l'heure marquée sur la photo. C'est pour faire écho aux grognasseries de notre premier adjoint qui règle ses comptes le 14 dans la Nouvelle République avec France deux qui avait offusqué sa susceptibilité chauvine l'an passé à même date en filmant Niort au quinze Août et la présentant comme exemple type de ville morte pour cette date. *:)) MarrantComme si ce n'était pas universellement national ! Melun, Vierzon où j'ai longtemps vécu étaient autant mortes, de même que bien d'autre villes où je me suis trouvé à passer à cette date ces quarante dernières années. Pas de quoi en chier une pendule ! Hors l'article de la NR conclut : « Mais pas avant 10 h. Avant, excusez, on grasse mat'… ». Sorry les niortassous ! Moi j'grass'mat pas et ma chérie pas davantage... Pourtant elle, elle aurait de quoi ! Elle est depuis peu en stage AFPA, et comme elle y va en vélo, tous les jours ; fautes de moyens qu'on a pas puisqu'elle palpe dans les 900 balles et qu'on a 800 balles de factures ; et qu'en prime, pour elle, c'est une reconversion majeure. Il y a quinze ans elle était correctrice dans un service culturel, dont de gros ennuis privés l'ont obligée à démissionner ; merci la police française ; puis elle a fait des missions temporaires de secrétariat (dont assistance de direction), mais ici toute les portes se referment sur elle ! je ne m'étendrai pas sur les raisons, eût égard à ce que j'ai trop de haine. Parce qu'elle a eu un boulot ici. Au bout de 21 mois ; trois contrats directs (18 mois) plus deux intérims concomitants ; on lui a balancé qu'elle n'était pas à la hauteur. Il a fallu 21 mois pour le découvrir ? Non mes chéris, on avait juste découvert qu'elle ne changerait pas. Qu'elle resterait elle même et fidèle à son mec.  Alors elle a décidé de devenir chaudronnier soudeur. Vous imaginez ses mimines et son dos pour un job où faut être toujours debout en plus ? Mais c'est une lionne ma chérie. Si vous saviez quelle profonde admiration j'ai pour elle ! Oui, parce que l'AFPA mes bitognaux c'est pas des stages occupationnels parking : on bosse réellement, comme en entreprise, avec du vrai matos, souvent pas tout jeune en plus. Et tout ça la fait lever à 5 h 30 tous les matins. Vous me direz : ça l'a pas changée bézef. Sauf qu'elle aurait bien eu besoin de repos. Sa carcasse est moins abîmée que la mienne mais tout de même. Quand à moi, ben en dépit de ma santé, vu qu'elle est occupée j'ai pris le relais pour un certain nombre de choses, y compris les courses. ce qui suppose de longues marches puisque j'ai encore du mal à tenir sur le vélo (même si je m'améliore). Parce que quand on vit avec cent balles ça signifie, prendre une affaire moins chère ici, une autre là, etc... Probloc : y'a trois bornes entre chaque et autant ensuite jusqu'à la maison, voire le double. Je n'ai pas pour autant renoncé à la chasse aux décharges sauvages dont j'alimente mon blog Canal-Décharge. Le seul problème : j'ai moins le temps d'en parler. Tout ça pour vous dire qu'on était aussi fatigués que des travailleurs normaux. Et nous ben désolé monsieur l'adjoint, on grasse mat' pas. On n'est pas niortais de race, que voulez vous...

15_08_13-b 237

D'ailleurs ce quinze Août j'ai vu des travailleurs dans les champs, des paysans, et pas que celui que je vous montre hein ? Ce qui dément un papier caricatural relatif à la France paru récemment dans la presse Russe (oui, je suis une revue Russe)... Je leur avais dit d'ailleurs. Mais en rigolant... Après tout, ne présente-t-on pas les Russes chez nous comme des espèces de fachos tous plus ou moins pochards au point qu'ils ont embauché une de nos gloires nationales pour les tempérer ?*=)) Mort de rire Là dessus aussi j'suis pas niortais. Je ne m'offusque pas des conneries qu'on raconte quand je les sais fausses, j'envoie juste chier parce que j'ai autre chose à foutre qu'entretenir des relations avec des aveugles et des sourds.

15_08_13-A 012

Et alors le mouton à cinq pattes ? En fait c'est une créature terrestre rare... Tous les fidèles qui nous ont tendu la patte dans nos misères ont reçu en récompense un trèfle à quatre feuilles momifié par mes soins, et y'a même eu un rare trèfle à cinq feuilles... Pour quelqu'un qui a fait cent fois plus que les autres. Mais ce matin, alors que je récoltais une moisson de trèfles à quatre feuilles ; puisque j'en trouve autant qu'un curé pourrait en bénir un quinze Août à Lourdes ; j'ai entendu un chant un peu particulier, différent de celui du trèfle même à quatre pétales... *=)) Mort de rireJe me suis allongé et même si près, je l'ai certes repéré, mais j'ai raté la photo ! Soit j'ai mal réglé l'appareil, soit j'ai tremblé d'émotion... Enfin, on voit tout de même, malgré le flou. Comptez donc les feuilles : 6 ! C'est pas un mouton à cinq pattes ça ? Et si je vous disais que y'en avait d'autres dans le coin ? Mais c'était le plus développé et le plus gros. Je ne suis pas certain que beaucoup d'entre vous en ai vu des comme ça. *:P Tirer la langue

 astropirate_B