30 janvier 2013

Et toc !

Un squelette qui fait don de son corps à la provende des petits oiseaux, tends ses bras supliants vers un ciel à la face pudiquement drapée de coton pour mieux se dérober à la honte d'avoir livré son aimée à la voracité des héritiers de Prométhée... C'est la preuve que ce mardi je suis allé plus loin que d'habitude, depuis de longues semaines. J'ai enfin réussi à m'extraire de mon quartier. Vers la mi-décembre je vous ai annoncé, enfin aux habitués de l'ancien blog et aussi sur Twitter et FB, que j'avais ma patte en compote, et... [Lire la suite]