07 septembre 2016

Avant l'ultime crépuscule

L’œil était dans la tombe et regardait Caen. Caen dont je descend directement, comme la majorité des terriens d'autrefois, en fils de la glèbe dont je suis une malformation congénitale au hasard d'un soubresaut de la petite histoire locale. Petite boule de boue, Golem provisoire en train de se dissoudre, liquéfié par l'érosion du temps dont le sablier vide sa sphère supérieure en un tas désordonné. Alors, quand la sphère supérieure est vide, l'âme désenchantée fait face à l'éblouissante Lumière irradiée par l'oeil de l'Inconnaissable... [Lire la suite]
Posté par Mikael3300 à 21:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

16 janvier 2015

#Je suis... La charogne peut-être ?

Esprit de Charlie es-tu là ? Si tu es là, tire un coup, ça fera jouir la charogne. Les fossoyeurs de la pensée raisonnée sont déchaînés ; la raison et le respect définitivement enterrés. Vous allez me faire croire que des gens qui font le pugilat pour s'entre-arracher le dernier Charlie ; un baveux quasi ignoré il y a peu ; c'est par compassion pour les victimes ? Par solidarité avec le canard ? Vous me prenez pour quoi là ? Pour vous ? Mais je ne suis pas vous, mes chéri(e)s. Je ne suis pas... [Lire la suite]
11 août 2014

Les sanglots longs, des violons... de l'HIVER...

Les feuilles mortes se ramassent déjà à la pelle, annonciatrices d'un automne précoce. Il n'y a pas que l'atmosphère qui soit automnale... C'est avec une grande tristesse que j'ai quitté Twitter ce matin après une visite éclair... Vous comprendrez bientôt pourquoi, je vous colle le Tweet un peu plus bas. Il fut un temps où il y avait des hommes qui savaient se mettre debout et se donner la main pour une seule idée : notre liberté, notre patrie souillée, trahie par ceux là même qui auraient dû se sacrifier pour la défendre. Il y... [Lire la suite]
14 juillet 2014

Egalité

« Ils bannirent la charité et cultivèrent l'iniquité au nom d'une prétendue égalité qui n'a jamais été accouchée que sur le papier. » ais-je écrit dans mon précédent papier. Je ne parlais pas d'égalité financière. Celle-là est inatteignable. Il y aura toujours quelqu'un pour thésauriser et des gens qui avec la même chose feront plus que d'autres. Beaucoup crèveraient dans mes conditions de vie actuelles. Les régimes, généralement totalitaires qui prétendirent l'établir s'empressèrent d'accorder des privilèges à la... [Lire la suite]
18 mars 2013

Vous avez dit liberté ?

Libertéééé, libertééé chérieueue... Cette liberté au nom de laquelle on égorgea tant de jeunes vies dont le sang souilla les sillons et caniveaux et dont se gargarisent les fils de la veuve et leurs héritiers comme les fils de la vierge. Vous vous croyez libres ? Vous êtes juste libre de dire et écrire ce qu'il est à la mode de dire et écrire à condition de rendre au Capital ce qui lui revient par décret de ceux qui tirent les ficelles des lois au service des intérêts boursiers. Après "Censure appliquée au gaspillage" sur... [Lire la suite]
16 mars 2013

Liberté, liberté enchaînée...

C'est écrit en toutes lettres : « La version mise à jour des Conditions d'utilisation prend effet le 18 mars 2013 pour les nouveaux utilisateurs et à partir du 18 avril 2013 pour les utilisateurs déjà enregistrés. » & « Comme annoncé dans nos précédentes communications, et afin de mieux satisfaire ses utilisateurs, eBay a décidé de concentrer ses efforts sur sa place de marché et de fermer la section Petites Annonces d'eBay.fr. La nouvelle version desdites conditions tient compte de ce changement. » ... [Lire la suite]
13 mars 2013

Ma première impression

Pauvre martyr ; entre ange et démon l'étau sera serré. Comme je l'ai dit : on tentera de vous utiliser. Quel courage pour accepter de s'aventurer au milieu des requins. Je vous admire d'avoir changé complètement le rituel de première apparition publique. S'agenouiller devant le peuple venu au spectacle plus qu'à l'Esprit n'est pas banal. Hélas, vous n'êtes pas un homme des ors, mais un homme d'ordre. Déjà des paons frustrés serrent les dents de colère rentrée. Courage et bienvenue François... J'apréhende les drames qui vous guettent... [Lire la suite]