28 mai 2017

Humeur matrimoniale

Je vois tout un tas de gnaulus qui vénèrent la différence d'âge de Macron avec sa femme ; le critiquer c'est être facho, misogyne etc... Bon, ben je vais vous dire : y'a beaucoup moins de différence entre ma mère et moi qu'entre eux. Que ce soit Trump et sa gamine ou Macron et sa vioque, moi ça me choque ! J'aurais refusé un tel scénario. Déjà que j'ai failli tout annuler pour dix piges dans mon propre cas ! Mais j'ai fait la même connerie que mon dabe, avec cette différence que j'étais majeur depuis longtemps... [Lire la suite]

09 octobre 2016

Amour

Narcisse se contemple le nombril à se demander s'il est bien, s'il est bon, s'il est zen... Ou branché, ou même enfilé... Il cherche à faire taire toute émotion pour trouver la paix croit-il, ou au contraire s'abîme en passions et débordements jouissifs. La tempête du monde manifestée dans le torrent de superficialité déracinée l'arrache à son terreau et le courant l'emporte vers des inconnus où il s'égare. Quand arrive le crépuscule il réalise que la seule émotion qui valait était l'amour. Pas la bagatelle dont on fait le pivot... [Lire la suite]
05 mai 2016

L'homme n'était pas plus une marchandise que la nature

Vous ne savez plus rien de la musique des sphères, de la sacralité de la vie, de la préciosité de chaque chose... Rien. Et votre monde se meurt en une artificialisation, une marchandisation, y compris de l'être humain, fiché jusque dans son intime ADN, accessoirement manipulé, dont lui-même ignore tout, et même plus encore qu'autrefois puisqu'il est de plus en plus la genèse d'une coucherie de hasard quand ce n'est pas issu d'un laboratoire. L'homme dénaturé est peu à peu ravalé au rang de zombie inconscient de sa nature. C'est une... [Lire la suite]
10 novembre 2014

11 novembre, le portail du monde actuel

Je n'ai pas très bien compris pourquoi on commémore l'entrée en guerre (1914-2014) plutôt que sa fin (1918-2018) alors qu'elle fut la porte de la géhenne déversée sur terre et l'ouverture de la boite de Pandore des enfers modernes. La blessure saigne encore alors même que les derniers vétérans ont rendus leur corps à la poussière des siècles. En ce 11 novembre néanmoins on fait un effort de mémoire pour le dernier coup de clairon qui tirèrent tant de larmes de joies incontrôlables. Les cloches de églises sonnaient à toutes volée m'a... [Lire la suite]
25 septembre 2014

Ne mélangeons pas torchons et serviettes ?

Publication by association. J'aimerais tant que les fanatiques et les radicaux prennent conscience de cette réalité, évoquée dans le tweet intégré ici, que j'ai déjà énoncée : ce n'est pas l'idéologie qui fait l'homme mais l'homme qui fait l'idéologie. Une doctrine c'est comme un couteau : tu peux couper ton pain ou égorger ton voisin, et bien sur ce sera toujours de la faute à l'autre, parce que l'érection de certains sur le piédestal de l'orgueil dépends essentiellement de leur capacité à dénigrer la sincérité, par peur... [Lire la suite]
19 août 2014

Une rose en enfer...

Une jolie rose qui bat de l'aile ? Enfin du pétale si vous voulez. Vous n'imaginez pas qu'elle revient de loin... Tout près physiquement puisque ma chérie l'a trouvée gisante, fanée, sur le trottoir de la rue perpendiculaire à la notre où elle avait déjà été piétinée. C'est parce que c'est ma moitié qui l'a ramenée, l'autre soir, que je n'ai pas de photo d'elle sur son lit de mort. Voilà la tronche qu'elle avait juste après que je lui ai carrée le pied dans l'eau ; la petite bouteille sur l'autre image c'est ramassé dans la rue... [Lire la suite]
Posté par Mikael3300 à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,

26 mai 2014

Sous le soleil de Satan

  Sur fond de sarabande endiablée sous le soleil de Satan on dansait une carmagnole folklorique au milieu des décombres où régnait la plus grande confusion parmi les grenouilles pétrifiées déjà coiffées du bonnet de nuit annonciateur d'un prochain sommeil de cauchemar. Chacun en rajoutait dans la haine et dans la cacophonie des soirs orageux on accumulait les immondices, gaspillait le fond et déchiquetait les reliefs du dernier banquet. Perfidement le basilic se glissa dans l'assemblée pour y distiller perfidement son venin.... [Lire la suite]
26 mai 2014

En odeur d'erreur

L'exclusion en érection pavoise tricolore le triomphe de la haine ordinaire. Naïf pourvoyeur d'une voix éraillée d'éructations lapidaires et simplistes qui s'imagine restaurer les valeurs fondatrices quand il ne fait qu'alimenter la machine à broyer les derniers relents d'âme. Non la haine n'a pas ses racines dans l'assise chrétienne du royaume ancêtre de notre parodie de l'antique Athènes. Vous voulez des "racines chrétiennes "? Je vais vous en servir du chrétien, dans le texte littéral... « Venez les bénis de mon Père, recevez en... [Lire la suite]
25 mai 2014

Le monde en marche

Une page d'Histoire, une conjoncture historique transversale et cosmique dont la plupart sont inconscients voire se fichent comme d'une guigne alors qu'elle conditionne leur avenir pour l'éternité. Quelques poignées de complotistes y verront toutes sortes d'élucubrations sans se rendre compte qu'ils sont instrumentalisés pour saper tout ce qui pourrait être constructif, détournant leur regard des vraies forces à combattre. L'atomisation des luttes et leur retournement contre des moulins à vent a toujours été le moyen d'anihiler les... [Lire la suite]
14 avril 2014

Ballade des pendus ou Sarabande des sacrifiés ?

Frères humains qui après nous vivezN'ayez les cœurs contre nous endurcis,Car, se pitié de nous pauvres avez,Dieu en aura plus tost de vous merciz.Vous nous voyez cy attachez cinq, sixQuant de la chair, que trop avons nourrie,Elle est pieça devoree et pourrie,Et nous les os, devenons cendre et pouldre.De nostre mal personne ne s'en rie :Mais priez Dieu que tous nous vueille absouldre!Se frères vous clamons, pas n'en devezAvoir desdain, quoy que fusmes occizPar justice. Toutesfois, vous savezQue tous hommes n'ont pas bon sens... [Lire la suite]