15 avril 2017

Pouvoir au peuple ?

  Les cavaliers de l'apocalypse 2017 sont cinq comme les trois mousquetaires étaient quatre... Il se pourrait qu'un sixième larron sorte de derrière les fagots jetant le trouble dans la foire, et crée l'émiettement qui conduira à la mauvaise passe. Et tandis que les chrétiens veillent l'attente de Pâques, les idiots utiles des sectes politiques entament leurs dernières veillées d'armes. J'ai vu de vraies gamineries. Des affiches lacérées, à demi arrachées, les lambeaux éparpillés au sol. Conjuration qui confine à la superstition... [Lire la suite]

09 octobre 2016

Amour

Narcisse se contemple le nombril à se demander s'il est bien, s'il est bon, s'il est zen... Ou branché, ou même enfilé... Il cherche à faire taire toute émotion pour trouver la paix croit-il, ou au contraire s'abîme en passions et débordements jouissifs. La tempête du monde manifestée dans le torrent de superficialité déracinée l'arrache à son terreau et le courant l'emporte vers des inconnus où il s'égare. Quand arrive le crépuscule il réalise que la seule émotion qui valait était l'amour. Pas la bagatelle dont on fait le pivot... [Lire la suite]
14 décembre 2013

Justice et compassion

  « Tant qu´il y aura des étoilesSous la voûte des cieuxY aura dans la nuit sans voilesDu bonheur pour les gueux » Tino RossiBonheur ? Il savait ce que c'était un gueux lui ? Un sans feu ni lieu ou un paria dans un taudis ou un logement approximatif à peine salubre payé les yeux de la tête au point qu'il ne reste que la soupe aux cailloux pour tout festin ? Bonheur ? Éphémère joie de foutre la patte sur une patate oubliée, un navet égaré ou une pièce de vingt centimes perdus après des kilomètres de... [Lire la suite]
29 juin 2013

A travers le miroir

Ce texte complète, parachève et précise mes deux précédents papiers   Je regarde cette carcasse dans la glace (la mienne), décrépie et grisâtre ; déjà cendres du corps resplendissant qui séduisit tant d'assoiffés d'épanchements exutoires à leurs angoisses inavouées face à la finitude très prochaine. Libido déchaînée comme une fuite devant l'inéluctable décrépitude, culte auto-centré aveugle et sourd comme Narcisse qui n'entendait pas la voix d’Écho. Cet écho du Royaume de Lumière dont vous détournez le regard, glorifiant... [Lire la suite]
24 décembre 2012

MERRY CHRISMAS

J'ai écrit une espèce de roman cette nuit. L'inspiration ne me lâchait pas. J'ai plus tard fait la réflexion à mes lecteurs de Twitter et FB que je plaignais Mahomet quand il avait écrit son Coran. Je pigeais soudain ce qui a dû se passer : l'inspiration ne le lâchait pas et il se voyait obligé de gribouiller à en perdre haleine de crainte d'oublier. Mézigue c'est un peu ça : quand la tempête se déclenche, j’oublie tout si je ne note pas. Les musulmans vont mal le prendre ma comparaison, tant pis. Je ne me prends pas pour un prophète,... [Lire la suite]