25 juillet 2017

Un crime pour l'homme, un martyr pour l'humanité...

On a qualifié de terroriste un crime sordide et crapuleux ; comme si une agression, un braquage, n’était pas, TOUJOURS, un passage sans fin de terreur. La confrontation à la mort est d'ailleurs aussi un moment de terreur ; surtout celle de l'autre d'ailleurs. J'avais 8 ans quand j'ai vu mourir pour la première fois un enfant sous mes yeux. Bref moment d’épouvante qui me poursuit encore aujourd'hui et m'a fait prendre conscience brutalement et trop tôt de la fragilité de la vie, avec tout ce que ça comporte de relativisation... [Lire la suite]

02 juin 2017

Combat pour une vie de merde

Comme deux enfants se tenant par la main, marchants vers des lendemains incertains sur des sentiers de traverse que personne ne voudrait emprunter, parce que même quand vous vous prétendez "insoumis" vous n'êtes que les disciples d'un gourou qui n'a d'autre occupation dans la vie que de séduire les masses pour gagner sa croûte sans trop se fatiguer ; il peut toujours promettre, il savait bien qu'il ne serait jamais élu et il sait qu'à l'assemblée son groupe n'aura pas la majorité. Il y a une logique politique dans ce pays, fabriquée... [Lire la suite]
17 mai 2016

J'appelle le bateau

Puisse-t-il venir vite le bateau du passeur qui m'arrachera à l'enfer de votre Terre au bord du gouffre. J'aspire à disparaître d'un monde en folie où je me traîne dans un caniveau de misère. Et quand j'en cause on me sort des poncifs du genre "y'a plus malheureux que toi"... Qu'en savez vous d'abord ? Vous les merdeux dénoncés preuves à l'appui sur Canal-Décharge depuis des années ? Que savez vous de ce que je vis ? Si on peut appeler vivre que n'avoir plus la force de grand chose, morfler de milliers d'aiguilles que je ne tiens... [Lire la suite]
17 avril 2016

Mémoire de haine

Le 17 avril 1975, Phnom Penh, capitale du Cambodge, est envahie par de longues cohortes d'adolescents, d'enfants soldats, qui vident, le soir même, Phnom Penh de ses habitants sur décision du Parti communiste ; l'« Angkar » (l'Organisation) ;du Kampuchea (nouveau nom du pays). Il s'agit de l'armée des communistes cambodgiens. Surnommés quelques années plus tôt « Khmers rouges » par le roi Norodom Sihanouk, ils ont vaincu les partisans pro-américains du général Lon Nol au terme d'une guerre civile de cinq ans.Commence alors... [Lire la suite]
29 mars 2016

Janus et le chaos

Il y a les charognards, qui se repaissent de sang et de peur et prétendent faire le bonheur des hommes malgré eux, par le fer et par le feu. Il ne sert de rien de vouloir les convaincre hélas ; "parce que, selon le sage Salomon, Sapience n'entre poinct en âme malivole" comme le constatait déjà si bien Rabelais.  En regard, d'autres, en quête de Rédemption, implorent le maître de leur idéal, d'apaiser le monstre qui habite les âmes et d'offrir aux hommes un monde vivable. Rien sur Terre ne saurait être parfait et l'Eden restera... [Lire la suite]
16 janvier 2015

#Je suis... La charogne peut-être ?

Esprit de Charlie es-tu là ? Si tu es là, tire un coup, ça fera jouir la charogne. Les fossoyeurs de la pensée raisonnée sont déchaînés ; la raison et le respect définitivement enterrés. Vous allez me faire croire que des gens qui font le pugilat pour s'entre-arracher le dernier Charlie ; un baveux quasi ignoré il y a peu ; c'est par compassion pour les victimes ? Par solidarité avec le canard ? Vous me prenez pour quoi là ? Pour vous ? Mais je ne suis pas vous, mes chéri(e)s. Je ne suis pas... [Lire la suite]
08 août 2014

Comme un OVNI perdu dans la plaine

Comme un OVNI sur le chemin vicinal ; la photo a plusieurs années ; au milieu de nulle part diriez vous, mais pas pour moi. Il y a 50 ans jour pour jour j'étais tout près de cet endroit, encore bien jeune en séjour bref et arraché de haute lutte chez ma mère grand comme un petit chaperon rouge en vadrouille mais y'avait pas de grand méchant loup. Y'avait juste une grand mère un peu excentrique mais tellement généreuse et riche d'expérience. Une chevalière du rail avec son compagnon de toute une vie. Enfin c'est moi qui les adoubes,... [Lire la suite]
24 février 2013

La chanson des siècles

Ce texte est un pot-pourri inspiré d'une pléthore d'auteurs ou interprètes ; je serai assez curieux de vous les voir identifier ainsi que les œuvres dont je les ai sortis... Il y avait un jardin qu´on appelait la terreIl brillait au soleil comme un fruit défendu, grand comme une valléeOn pouvait s´y nourrir à toutes les saisons, il était assez grand pour des milliers d´enfantsIl était habité jadis par nos grands-pères, qui le tenaient eux-mêmes de leurs grands-parents.Où est-il ce jardin où nous aurions pu naître? Je le cherche... [Lire la suite]
18 janvier 2013

Il y a du pognon pour faire la guerre

À l'école maternelle de ma fille! 😱😱😱 twitter.com/prototype2222/… — Anaïs أنايس (@prototype2222) Janvier 18, 2013   Hier j'évoquais entre autre la guerre... Il y a des moyens pour faire la guerre ; il y a toujours des moyens pour faire la guerre, n'importe le pouvoir en place, n'importe le pays, n'importe le régime ou les moeurs plus ou moins vertueuses. Allons enfants de l'industrie, qu'un sang impur sèche au soleil des routes de l'ancien Paris-Dakar, contre nos intérêts de l'islamisme le croissant est levé... Comme... [Lire la suite]