24 avril 2017

Place au terrain

Quatre cavaliers de l'Apocalypse, comme je les percevais, et la démonstration des limites du système électoral tel qu'il est qui en résulte. J'étais contre le principe des primaires et j'avais raison : il a accouché de canards boiteux. Le reste résulte du traitement inégal des médias en fonction de l'importance qu'ils accordent aux candidats. A leurs yeux, seuls ceux qui ont des financiers derrière eux valent quelque chose. D'où un quarteron de pignoufs emplumés ; le reste résulte de la haine au quotidien qui nourrit les... [Lire la suite]