16 avril 2013

Histoire de santé

  Quand le merle chante le printemps je pense à la fragilité de la vie, surtout un soir où il parle d'instabilité de la météo en dépit des apparences d'été alors même que les arbres peinent à former leurs premières feuilles.Comme un écho à ma publication « les gens normaux » sur Canal Décharge, et un peu aussi « De bon matin » ici même, j'ai reçu ce lundi soir, tard, une new-letter à laquelle je suis abonné et qui ajoute encore de l'eau à mon moulin. Je ne vous communique que rarement son contenu bien qu'elle... [Lire la suite]