11 novembre 2016

Rififi historique orné de crêpe

Les esprits chauffent plus que la banquise et au fond le désarroi devant le résultat qu'on prétend n'avoir pas vu venir m'amuse. Non je ne vais pas hurler avec les loups non plus que cracher d'imprudentes invectives avec les moutons enragés par les médias surexcités. Jusqu'à un curé de mes relations qui y est allé de l'insulte. Trump, c'est l'Amérique réelle quand on y regarde bien, celle que vous ne voulez pas voir, pas l'Amérique rose bonbon vendue par Disney et le bonheur selon Coca. Oh certes, Trump a projeté une image de gros... [Lire la suite]

01 novembre 2016

Toussaint alter halloween et vanité du destin...

La Toussaint peut-être un peu d'espoir à condition d'y croire ; pendant des siècles, des hommes, des femmes se sont endormis dans l'espoir de la résurrection & la vie éternelle. Je ne sais pas trop ce que ça recouvre vraiment la vie éternelle ; comment appréhender une telle notion ? C'est parce qu'elle vous échappait que vous l'avez rejetée. Fête des saints ; et bien malin qui peut vraiment dire qui est saint, comme l'écrivait un pasteur je ne sais plus où la semaine dernière ; le choix n'appartient en... [Lire la suite]
26 octobre 2016

Dans deux mois c'est Noël...

Cette statue c'est un souvenir du temps où nous avions une voiture et donc, un peu de fric. Je me souviens d'elle à cause d'un enchaînement de circonstances... A l'époque, je me demande si elle n'a pas fait l'objet d'un papier sur mon inénarrable "Canal Décharge" ; imbuvable pour beaucoup d'entre vous en dépit de ce qu'il colle de plus en plus au politiquement et socialement admis. Non qu'il se soit "rangé", mais parce que la société médiatique de masse commence enfin à réaliser une partie de ce que j'y évoque et dénonce. Ce sont eux... [Lire la suite]
21 octobre 2016

La souffrance de Cathy et Mezzo suite, un an après

Il y a un an Cathy nous quittait pour un monde meilleur. Son ultime amour, Mezzo, le toutou, pour lequel nous nous étions inquiété, lui survécu. Aujourd'hui, un an après j'ai eu des nouvelles qui me réconfortent et m'interpellent. Non seulement le chien se porte bien ; mais me dit l'amie qui sert de liaison avec cette aventure du quotidien de quelques uns de notre humanité souffrante ; "Le chien a trouvé un excellent maître qui donne de ses nouvelles et est même venu voir la soeur de Cathy et ses enfants pour leur montrer... [Lire la suite]
09 octobre 2016

Amour

Narcisse se contemple le nombril à se demander s'il est bien, s'il est bon, s'il est zen... Ou branché, ou même enfilé... Il cherche à faire taire toute émotion pour trouver la paix croit-il, ou au contraire s'abîme en passions et débordements jouissifs. La tempête du monde manifestée dans le torrent de superficialité déracinée l'arrache à son terreau et le courant l'emporte vers des inconnus où il s'égare. Quand arrive le crépuscule il réalise que la seule émotion qui valait était l'amour. Pas la bagatelle dont on fait le pivot... [Lire la suite]
07 octobre 2016

Fils de Caïn

L’œil contemplait Caïn recroquevillé dans le trou à rats où il essayait de se dérober à l'immensité à la face de laquelle il avait jeté la vie de son frère cadet, abreuvant déjà les sillons d'un sang qu'on qualifierai plus tard d'impur. Mathieu s'en arracha son dernier cheveux blanc de désespoir tandis que Jean cassait sa dernière dent sur l'amère pierre d'achoppement sur laquelle on bâtit l'assemblée des derniers naufragés du radeau de la méduse. Quel que soit le mâle, la terre était victime, gorgée du sang des innocents, souillée... [Lire la suite]
Posté par Mikael3300 à 16:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

06 octobre 2016

Avoir vécu comme un loup pour mourir comme un chien !

Vie de merde,Merde qui pue,pue de la gueule,Gueule toujours...Ah que n'ais-je tant vécu pour connaître cette infamie ? Avoir vécu comme un loup pour mourir comme un chien !Chien battu, chien galeux.Recroquevillé au coin l’âtre mort,Encombré des cendres consumées,A l'ombre du passé dispersé au vent de l'oubli et des regrets d'un printemps qui ne viendra jamais plus ; temps gaspillé en illusion d'exister, grain de sel charrié par le torrent déchaîné, dissous par l'océan des multitudes illusionnées.C'est fini les poteaux.... [Lire la suite]
29 septembre 2016

Saint Michel, fête à demie...

 Saint Michel roi des anges, prince du panthéon judéo-chrétien et musulman tout à la fois.C'est sa fête sous le signe zodiacal de la balance, prolongement de l'équinoxe qui trace la ligne de séparation des éléments et des saisons en parts égales, la médiane de la course terrestre et solaire ; balance traditionnelle qui inspira Roberval et qu'il porte d'une main, en emblème de la justice, qu'il applique du tranchant du glaive, de l'autre main, au dragon cracheur du feu dévorant les entrailles de la Terre Mère génitrice dans... [Lire la suite]
27 septembre 2016

Pot pourri

  Le temps a passé trop vite, comme le sable file entre les doigts d'un enfant sur une plage au bord de l'océan infini, et maintenant la main est vide et ça sent le sapin. Sapin de Noël interdit pour chien perdu sans collier sur la grève de l'immensité miroir du vide et de l'absurdité des élucubrations qui ont noirci des pages inutiles. J'entends passer le temps sous les vents, les nuages,Toujours lent et serein, silencieusement.Ses pas sont solennels, son chemin, doucement,Nous conduit tendrement vers la fin de nos âges. Avec... [Lire la suite]
Posté par Mikael3300 à 11:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
20 septembre 2016

Le deuil comme outil d'unité nationale

Le deuil comme outil d'unité nationale ; un hommage pour tenter de donner du sens à ce qui n'en n'a pas. Le sens d'une guerre qui n'en n'est pas vraiment une amalgamée avec d'autres, périphériques, dont le rapport n'est pas si évident. Les groupes armés, et les armées, qui s’affrontent au moyen-orient, en Afrique et en Asie se battent sur le terrain d'intérêts politiques et financiers globaux fruits des limites du capitalisme de consommation massive. Les racailles qui frappent chez nous sont, nous dis-t-on, leurs agents. Possible... [Lire la suite]