PORTABLEOn remets le couvert... Après la Bible il y a quelques jours ; qui a retrouvé sa légitime propriétaire ; v'la le bigo voyageur égaré dans le même quartier et ramassé ce matin à cinq plombes. Noir sur le noir du bitume c'était pas évident. J'ai même pas réussi à faire une photo exploitable là où il était. Quand j'vous dis que j'ai une sorte de sixième sens hein ? Parce que voilà comment les choses se sont passées : quatre plombes du mat, ma voix intérieure me réveille en fanfare, et m'intime l'ordre de foutre le camp du coté de l'avenue de la Rochelle. Je grogne, veut me rendormir, mais c'est impossible. Comme la Bible l'autre jour, et comme chaque fois que je trouve quelque chose d'important, ça se fait impératif. J'ai déjà sur ce blog où l'autre parlé de chèques trouvés ou de courrier, je ne raconte pas toutes mes aventures du genre ; depuis quelques temps néanmoins, parce que j'ai été agressé verbalement par un trotskard niortais sur le terrain de mes "prétendues intuitions dont personne n'a rien à foutre", je me suis mis dans la caboche d'en raconter davantage, d'autant que je l'ai vu : le net aide beaucoup à retrouver les proprios. On verra bien si le gars au portable en aura rien à foutre de mes intuitions. Comme ça me faisait caguer de sortir, surtout une nuit où les fêtards s'avinent pas mal et peuvent devenir teigneux au petit matin, j'ai trainé les pieds. Je me suis mis à faire du rangement de merdes de récup, au point que ça a réveillé les voisins du dessous ! Fait chier ! Moi qu'aime pas déranger ! Alors au bout d'une heure j'ai cédé à la pution impérative. J'ai pas mis une demi heure à trouver ce que je cherchais. J'ai vu que le dernier appel datait de tard la veille. J'aurais dû noter ; j'aurais eu un contact, mais j'avais pas de stylo, pas même mon propre GSM, c'est con hein ? Oui parce que la batterie agonisait. Impossible d'envoyer même un sms, il refusait. Alors j'ai éteint pour économiser la batterie. A la maison j'ai vu que dans mon lot de chargeurs j'en ai un qui convient, j'ai rechargé mais entre temps ils s'est bloqué et réclame le code PIn. Pas dans la merde.

Du coup j'ai passé un Tweet avec le hashtag #Niort, comme ça tous ceux qui consultent les actus locales le verront, et puis après j'ai réduit l'url et l'ait joint à tout ce que je connais d'instances et de gens que ça peut intéresser dans le coin. Sur la Carte SD aussi y'avait une carte de visite avec un 06, j'ai laissé un mot sur le répondeur, on verra bien. Enfin, voilà quoi, encore une fois je me farci une insomnie pour cause d'étourderie des autres. Mais ça me ferait mal au coeur de perdre mon portable, alors je fais ce que je voudrais qu'on fasse pour moi. Pis des photos que j'ai vu c'est un jeune couple, sans doute bien plus argenté que moi, mais tout de même ça roule pas sur l'or... Pis ils ont un joli poupon tout mignon (vu sur la carte SD) Alors... Hein ? Dans quelques jours on verra si le balet de chiotte de la Providence a encore frappé... Ah oui, pis tenez qu'on rigole ; sur la carte SD j'ai trouvé une photo de lama que j'ai un chouïa trafiquée pour mon compte afin de conclure ce papier. Parce que c'est un clin d'oeil à ce qui m'est arrivé : quand mon vieux portable est tombé en rade, comme quand on a bu le bouillon, un copain éleveur de lama compta parmis les plus mobilisés pour nous tendre la pogne. Alors un clin d'oeil à Jean Louis *;) Clin d’œilet ses gros pinpins au passage *:)) Marrant

LAMA

 

{ CONTACT établi le 23 décembre vers 18 h, rencard la semaine prochaine. Résolu donc. Je suis plus efficace que les objets trouvés de Niort qui trouvent le moyens d'avoir des tas de trucs qui traînent 2 ans dans leurs tiroirs (dixit la Nouvelle République) }

p