DUPONT_5

Après ses aventures au Mali à la chasse aux infidèles, notre Grand Leader "Moi Camembert" se lance dans une nouvelle aventure aventureuse de redresseur de tords aux cotés cette fois de ceux qu'il a combattu  précédemment. Du haut du ciel nos troupes contempleront les résultats constructifs des frappes micro-chirurgicales de tapis de bombes sur des populations où sont étroitement emmêlées toutes les parties excitées les unes contre les autres par les puissants tireurs de ficelles aux mains gantées. Et nous voilà repartis en guerre, à 99 ans de l'explosion mondiale la plus absurde et la plus sanglante de l'histoire de l'humanité ; quand s'ouvrirent justement les vannes des gaz de combat (1914-1918). Un conflit qui marqua l'humanité au fer rouge au point qu'elle ne s'en est jamais vraiment remise. On nous agite des arguments de justice, mais que devons nous croire des prétextes qu'on nous donne ? Chaque camp accuse l'autre de falsification et nous avons tous en mémoire les armes de destruction massive dont l'imagination enfièvrée des supermens en chambre dotaient un certain Saddam Hussein.
Nous savons bien que dans une guerre, fut-elle civile comme celle que nous prétendons réguler, des atrocités sont commises. Pour mémoire, il est de bon ton de rappeler Guernica, dont je ne conteste pas l'ignominie, mais on oublie de rappeler que le camp des républicains et des anarchistes ne fit pas dans la dentelle non plus...

lucifera-3

On célèbre la victoire des alliés où nous avions un strapontin (39-45) mais on ommet de parler de Royan rasé dont on ne peut justifier comme la Normandie par exemple la prétendue nécessité et on glisse sur les multiples "dérapages"... Cette Libération ruineuse servant de prétexte à tous les reniements pour obéïr le petit doigt sur la couture du futal à ceux qui doivent leur naissance, en partie du moins, au soutien intéressé de notre victime Louis XVI et notre girouette maçonique le marquis de La Fayette.
"Dans les restes du monde on nous prépare un tourbillon de mégatonnes pour pacifier les derniers lambeaux de l'héritage spirituel du camarade Vladimir Ilitch livré juste à temps en train plombé par l'ennemi héréditaire aux ruines du royaume des Tsars" Ecrivais-je ici-même le 4 avril 2013.
Et dans la chanson des siècles je montrais qu'on nous mène à l'abattoir pour des intérêts qui ne sont jamais les nôtres.
"- Quand les marchés sont saturés et qu'on veut moderniser on fait la guerre, et quand on a trop à perdre à la faire sur son propre territoire, on la fait par pays du tiers-monde interposés" disait papa jadis... Il ajoutait que c'était aussi un bon moyen d'expérimenter de nouvelles armes avant de s'en servir à plus grande échelle, me montrant que la guerre d'Espagne avait servi de terrain préparatoire au conflit de 1939-1945... De la guerre d'Espagne on savait ce que les médias voulaient bien dire... Comme de la Syrie nous ne savons que ce qu'on nous raconte... Il est tout de même marrant de voir que le Qatar aurait dépensé 3 milliards de dollars pour armer les rebelles syriens ; que nous prétendons encourager par nos interventions ; après avoir apporté leur soutien aux groupes jihadistes du Nord-Mali, que nous avons combattus ! Et vous voulez encore croire aux gesticulations à argumentations humanistes ?
Cela fait longtemps que je vous raconte dans mes lignes que les griffes du diable saignent la Terre et que je vois à l'horizon le crépuscule de notre ère... Vous n'y croirez que lorsque le souffre vous brulera la peau satinée d'artifices.
La vie est une chose si belle et si fragile, et nous ne savons que l'ensanglanter, semer la mort partout et toujours au lieu que de cultiver la beauté ; lorsque nous le faisons ce n'est que cache-sexe sur l'atroce.

Joker-papillon