croissant_lune_B4L'actualité c'est ça si on veut en faire une synthèse. Je suis inclu dedans dailleurs. Il faudrait que je ressorte quelques vieilles publications de mes anciens blogs, que les fidèles de ce temps là reconnaitraient sans peine et alors on verrait que j'avais largement anticipé. Mais je ne suis pas certain que vous comprendriez tout parce que la majeure partie des gens ont tellement de merde dans les yeux qu'ils prennent tout au premier degré. Il y a deux papiers ici où je me suis vu obligé de placer un chapeau à cause des andouilles qui m'ont interpellé en message privé parce qu'ils étaient enfermés dans leur bulle sans rien piger à mon regard qui se porte en étranger replié dans sa tour d'ivoire. Oui, je me referme peu à peu comme une huitre parce que le détournement des archétypes conduit à l'aveuglement. Je veux dire par là que je dois faire vachement gaffe quand j'utilise des images : les gens, TOUS les gens, n'en n'ont pas la même perception que moi. Je saisi leur grammaire, ils ne comprennent pas la mienne.

CONGO_MALI_1bLa première image n'est pas cliquable, la version originale fait plusieurs Mpx et m'a donné beaucoup de mal. C'en est la raison unique : vous n'aurez qu'une capture d'écran réduite si vous la voulez. J'ai bien droit à mes caprices non ? Après tout c'est du boulot tout ça.
A gauche par contre c'est cliquable... C'est du facile que de s'inspirer du défunt Hergé, l'occasion était trop belle encore une fois. Au contraire de beaucoup de ses détracteurs, souvent simplistes, je trouve qu'il était un bon miroir de réalités dont il rendait compte à la manière d'un journaliste, mais au travers la caricature tout en donnant un certain niveau culturel à des contenus qui étaient encore tenus pour "arts mineurs" pour ne pas dire "inférieurs". De nos jours la BD a son festival international à Angoulême.
J'ai laissé l'image cliquable parce qu'elle se lit dans les détails...
Quelle belle chose qui unit dans son lit les Marine, Mélenchon, Copé et Fillon à notre Grand Chevalier par intérim. Et même Corinne Le Page. J'ai eu sa new Letters ce matin. Une partie fine inter-genre, c'est très branché finalement.
Les Gaules réconciliées dans le sus au sale terroriste islamiste au surin aiguisé et à la bombe en guise de braquemart. Ou de poireaux peut-être tant c'est la mode aujourd'hui le poireau. Il est vrai que c'est la saison, mais de la à en faire un culte... Vous vouliez le temps des cerises ? Vous avez le temps des poireaux. Et on s'entretue sur la manière de l'utiliser. Inconscients que certains modes sont porteurs d'impacts environnementaux et économiques conséquents et transforment cet innocent légume en OGM asservi aux labos, bien loin des méthodes naturelles des jardiniers d'antan. Alors réconcilier tous ces gens derrière une bonne guerre, en attendant le petit robot qui va venir comme le chantait jadis Maxime, en un immense élan de générosité pour libérer un peuple de l'oppression, superbe ! On a tout de même pris soin d'attendre que les autres fêlés aient détruit la mémoire, les mausolés, la culture... Maintenant ils accueillent les libérateurs à genoux, et leurs frères de sang exilés applaudissent ; ils y ont intérêt ! Dès fois qu'on leur refuserait leurs papiers. Et de toute façon, un peuple sans mémoire et ruiné est toujours docile.
Il ne serait tout de même pas convenable qu'ils fassent de copieux bénéfices avec les richesses du sous-sol une fois la guerre terminée. Les compagnies qui ont investi là-bas doivent retrouver leurs billes. On est loin là du droit des peuples à intégrer le modèle culturel obligatoire, à savoir le nôtre. 
guerre_tintin4En attendant c'est la guerre. Nous sommes en guerre. Des gens vont mourir et souffrir, d'autres s'exiler et être enfermés dans des centres d'accueil tout confort à l'arrivée, avec femme de ménage incluse je gage et petit déjeuner au lit, l'important étant de se garder du bruit et de l'odeur avec humanité et coeur n'est-ce pas ? N'importe le directoire en place, TOUS auraient à peu de chose près agit de la même façon. Témoin la belle unanimité derrière, en une "union sacrée" attendrissante dans un pays où la chasse au sacré est ouverte quasi les armes à la main. En tous les cas la vindicte à la bouche ou au moins au bout du clavier si j'en juge par la collection de tweets et d'articles que j'ai engrangés.
L'occasion étant trop belle, on va trinquer avec une nouvelle fournée de Vichy Picrate qui tache de derrière les fagots. Ceux qui alimenteront les bûchers des adorateurs de la pucelle dont on se défend de soutenir les valeurs. Gare au turban, ça va chauffer !

 arc-en-ciel_9