MagnetP5A2

Quelle étoile poursuivaient-ils les mages ? Rois ? Au risque de vexer les sionistes, il est démontré depuis longtemps que David ou Salomon, loin de l'image qu'on a de la monarchie à la manière d'un Louis XIV voire même d'un Louis XVI, ressemblaient davantage au grand-père de Mahomet bien plus tard. Il bouffa toute sa fortune pour la gloire et la dévotion d'un Dieu sans Nom qu'il chercha toute sa vie, en offrandes, affranchissements d'esclaves et charité. C'est pour cela que le prophète de l'Islam naquit pauvre, encore handicapé par la perte de son père dès son jeune âge.
La Mecque, qui ne vivait que de commerce et de pèlerinages comptait plusieurs clans, chacun gérant un territoire dans la ville ou à la périphérie, avec ses dieux propres interfaces entre EL l'inconnu et les hommes. Chacune de ces circonscriptions territoriales s'auto percevant comme un Royaume. A notre échelle cela en fait des superficies au mieux de la taille de Monaco, chacune avec ses prérogatives ; tour à tour fédérées ou en guerre avec les voisines. Système qui se perpétuait de l'Indus à la Méditerranée depuis des millénaires en dehors de quelques empires comme les Égyptiens ou Assyriens par exemple. La loi des clans était maîtresse et source de conflits, chaque individu répondant pour le groupe tout entier.
L'intelligence de Mahomet fut de fédérer tout ce petit monde derrière des valeurs et un idéal commun à tous : un Dieu universel faisant de chacun le membre d'une communauté au-dessus des subdivisions tribales. L'unité ne lui survécut guère avec la scission sunnites-chiites peu après sa mort mais passons. Le fait est que le monde des mages ne devait guère être différent, hors Empire romain, de celui de l'enfance de l'inspirateur du Coran.

Issus de ce monde aux milliers de dieux et de prophètes, conducteurs de caravanes dont c'étaient la seule raison d'exister, intermédiaires pour la connaissance et les marchandises à travers tout le monde connu d'eux.

Nous les percevrions aujourd'hui « chefs de clans » ils se comprenaient Rois et Mages. On interprète « astrologues » et on subodore qu'ils poursuivaient une conjonction particulière voire une comète.

 

MagnetP3Et s'il s'agissait d'autre chose ?
Comme « mages » ils ne sauraient se contenter de lecture de la course des astres et étaient sans doute versés dans tous les arts qu'on qualifie aujourd'hui « d'occultes » participant en ce temps là du bagage de tout savant lettré. En tant que tels vraisemblablement membres « initiés » de collèges qui réunissaient tous les frères dans la même recherche de cette partie du monde, comme c'était le cas ailleurs. Les Druides ne se comportaient pas autrement. Sociétés que nous dirions « secrètes » dont le rôle atteignait aussi bien à la médecine qu'à déterminer les calendriers, les saisons, lire les présages ou choisir les jours consacrés en fonction des événements cosmiques comme les solstices par exemple.

Quelle étoile poursuivaient-ils vraiment ? Un aspect particulier de la voûte céleste ou bien celle que j'ai aussi poursuivie ?

A Bethléem ils se firent reconnaître, pensant avoir trouvé ce qu'ils cherchaient, filant ensuite à l’anglaise...

C'est sans doute pour la même raison que Joseph choisi de se mettre au vert en Égypte.

Le charpentier devait être membre d'une corporation comme beaucoup plus tard les compagnons passant du devoir bâtisseurs de Cathédrales. Comme compagnon accompli, peut-être même maître d’œuvre, il devait être instruit et donc par conséquent assez lettré pour être Rabbin de sa communauté.
Je pense que sa secte se différenciait à la fois des sadducéens ; aux yeux desquels il n'était sans doute qu'un « plouc » comme Jésus plus tard ; et des pharisiens qui étaient un peu les intellos de l'époque.

« De la lignée de David » c'est possible au sens où son clan, sa tribu l'était. David, Roi-prêtre (Roi-Mage?) généra une multiple descendance qui essaima en de multiples groupes. Se réclamer de cette lignée qu'on croyait éteinte, même par la cuisse gauche, ça gênait le sanhédrin collabo, on se doute, et les autorités de tous poils.

 

croix_celtique-B2

Dans cette histoire aussi pleine de trous qu'un bon gruyère on a tout écrit et son contraire.

Remarquons tout de même que de Nazareth à Jérusalem, Bethléem c'est pas trop la route quand on regarde une carte et je doute fort que de grands voyageurs habitués à se guider soit sur la grande ourse ou la croix du sud, sur le soleil et la lune, ne pouvaient avoir fait cet écart que volontairement. Était-ce un caravansérail excentré ? Après tout ce n'était pas si loin. La chose existera dans les villes arabes de la route des caravanes justement. Des sortes de « parkings de délestage » en somme, au milieu de petits villages voués à l'accueil et accessoirement l'élevage, où au moins la garde des troupeaux des caravanes et leur commerce.

Cela rendrait un peu de cohérence à l'histoire. Quant aux bergers ils pouvaient être à proximité pour cette fonction que j'ai évoquée de garder les troupeaux des caravanes. Quand un marmot naît dans un patelin de cambrousse où ça n'est guère l'habitude, ça mobilise le ban et l'arrière ban présent. J'en sais quelque chose moi qui suis né 7° de la commune (fin novembre) mais seul de mon hameau depuis au moins une trentaine d'années avant ma pomme ! Né solitaire et abandonné, mais dès que l'affaire fut connue, ça a fait un foin de tous les diables. L'expérience est transposable. 

entrelacszoom_AJésus, consacré dès sa naissance ou peu après par des gens qui projetaient sur lui leurs espérances.
Devenu adulte, il s'en affranchi par une quête personnelle qui le mena à se retirer du monde avant de l'affronter pour tenter d'influencer les masses. Son épisode des quarante jours au désert par exemple rappelle furieusement par le vécu, une expérience de Lanza del Vasto lorsqu'il se retira lui aussi dans une grotte, maiségalement  de bien d'autres mystiques. Son attitude rappelle par ailleurs beaucoup celle de Krishnamurti, avec des différences bien sûr propres au vécu personnel, à la culture propre.
Ce dernier ; envisagé par
Blavatsky comme une sorte de « Nouveau Messie » et « Grand Gourou » de la Loge Théosophique qu'elle avait fondée ; envoya tout paître. Il prêcha la libération intérieure affranchi des dogmes et carcans protocolaires, privilégiant l'expérience intérieure.

Pour qui a bien lu les évangiles, on voit Jésus affirmer à longueur de texte : « Je ne suis pas le Messie » qui aurait supposé, dans la théologie juive, qu'il fut Roi, Prêtre et Libérateur armé d’Israël.
Ce sont les autres qui font de lui le Messie. Pierre d'abord, mais plus encore Paul, qui ne l'a pas connu mais suite à une vision s'autorisa même à catéchiser les apôtres eux-mêmes.

 

pentag12C'est Paul qui a remis en question même ce qu'écrivait Pierre ; je n'invente rien, c'est dans les épîtres adjointes aux évangile et assez rigolo au fond parce que ça fait penser à un type qui aurait lu un manuel de jardinage et irait donner des leçons à un jardinier. Ça ne veut pas dire qu'il n'a pas vécu quelque chose de transcendantal, mais de là à s'autoproclamer détenteur de la seule vérité sur la chose... Jésus avait quitté la Terre depuis un bon bout, et c'est un peu comme si un pignouf débarquait en vous disant aujourd'hui : « le général De Gaulle parle par ma bouche, y'a que moi qui sait ce qu'il a dit ». Enfin c'que j'en dit hein ?

Qu'il ait ou non été adombré par l'Esprit Saint au cours de son expérience ne change rien au fait qu'il ne se voulait pas « Messie » mais montrait quelque chose au fond du cœur de l'homme. On l'a fait messie, regardant, idolâtrant le doigt plutôt que de regarder l'étoile.
Cette étoile que cherchaient les mages, bien loin, et qu'ils auraient pu entrevoir dans un miroir dans le silence d'une nuit profonde.

 

croix-celte-prise2 

Toujours à propos d’Épiphanie : il est comique que cette année ça coïncide avec l'anniversaire du Roi d'Espagne ; dans ce pays où les roi-mages tiennent lieu de père Noël traditionnellement, et à l'heure où il est au plus bas dans l'estime de son peuple. Ce qui serait moins comique c'est que ça finisse comme pour Louis XVI dont ce sera le 220° anniversaire de la décapitation ce 21 janvier si je ne m'abuse.

 

david-6